Archives pour la catégorie Technique

Portail automatique avec DEA system

Il y a 7 ans environs nous avons  fait installer un portail automatique à deux battants par une entreprise locale.

Dernièrement le portail a refusé de s’ouvrir et  la lampe de signalisation s’est mise à clignoter de manière inhabituelle.

Bien sûr l’entreprise qui avait assuré cette installation n’existe plus et elle ne m’avait  transmis aucun document concernant cette installation…..

J’ai donc ouvert le boitier de commande et découvert l’adresse internet du constructeur inscrite sur la carte électronique ainsi que la référence de cette  carte: 224RR….. heureusement!!!!

J’ai recherché le site du fabricant que j’ai trouvé sans difficulté: www.deasystem.com, Malheureusement la site est plutôt mal fait et je n’ai pas réussi à trouver la notice d’utilisation de cette carte. J’ai donc dû rechercher sur d’autres sites et j’ai trouvé sans trop de difficulté, par exemple ici.

J’ai constaté que la carte me signalais une erreur 3 quand j’ envoyais un ordre d’ouverture….. Comme je suis  dans une configuration où l’erreur 3 n’ a aucune raison de  se produire,  j’ai compris qu’il y avait surement un problème très sérieux. J’ai donc commencé par vérifier chacun des deux  moteurs et j’ai découvert que l’un des d’eux était totalement détruit à cause d’ une surchauffe.

J’en ai déduit que la carte n’avait pas probablement pas détecté l’arrivée en butée d’un battant  et donc n’avait pas coupé l’alimentation du moteur correspondant.

Conséquence : une carte  et un moteur à changer.

J’ai trouvé ces pièces chez des distributeurs sur internet et les ai commandées.  Entre temps j’ai relevé la configuration de la carte de manière à saisir en suite les même paramètres sur la nouvelle carte. Moins d’une semaine plus tard, j’ai reçu les pièces, remis tout en place puis configuré la nouvelle carte en vérifiant sur la notice fournie avec  cette nouvelle carte que les paramètres correspondait bien à ma configuration. D’après  cette  notice et après vérification des principaux composants de la carte je suis sensé avoir reçu la même carte que la précédente,  donc aucun soucis……

J’effectue les réglages complémentaires et commence les tests….. ouverture O.K , fermeture O.K.   ….   tout va bien…..  sauf que peu de temps après la fermeture des deux battants le battant gauche se ré-ouvre tout seul, puis au bout de 30 secondes environs ils se referme….. puis il se ré-ouvre….. ainsi de suite ….  impossible d’arrêter ce manège.

Je relis la notice , je vérifie les paramètres saisis, je refais l’appairage des télécommandes ….. tout est normal et pourtant le manège reprends!!!!!

Puisque seul la battant gauche s’ouvre, je décide de supprimer l’option d’ouverture dite  »piéton » qui consiste à ne commander que le battant  gauche. Le battant gauche s’arrête alors de battre tout seul…. tiens, serait-ce la solution??? mais, au fait,  pourquoi ce pourrait-être la solution???

Je décide donc de contacter par mail  DEA system France et leur signaler mon problème…… Je n’ai toujours pas de réponse après bientôt 1 mois et demi……

Quelques heures plus tard on constate que le portail est grand ouvert, pourtant après enquête personne n’a joué avec sa télécommande….. Etrange???….. J’active la fermeture avec ma télécommande, le portail s’exécute.  Le lendemain matin le portail est de nouveau ouvert….. Et ces ouvertures incontrôlées  continuent plusieurs jours à la fréquence d’une à deux fois par 24H.

Je pense alors qu’il doit s’agir peut-être d’un problème de sensibilité de la carte à des parasites électriques. En effet la carte  est alimentée en 24V alternatif au travers d’un transformateur torique isolé.  Elle  n’a aucune prise de terre. J’installe donc une terre localement  et je connecte la masse de la carte et la masse du câble d’antenne à cette terre….. mais cela ne change rien… toujours la même fréquence  d’ouvertures spontanées!!!!

Je décide alors de contacter par Email le siège en Italie de DEA system. Aucune réponse à ce jour, non plus …….. Il faut donc que je me débrouille par moi-même

Je vérifie le câble d’antenne ainsi que la connexion au niveau de l’antenne: tout est normal…..

De  guerre lasse je décide de remplacer l’antenne par un court-circuit au niveau du connecteur pour isoler la carte.  Surprise…… ma  télécommande est toujours active !!!  Le récepteur 433MHz est donc très sensible et dispose probablement  d’une antenne intégrée au circuit….. Aucune indication dans la notice d’une telle possibilité!!!!!

Cela fait maintenant trois semaines que j’ai fait ce changement et on n’a pas enregistré d’ouverture spontanée depuis….. Aurais-je enfin résolu le problème?

Conclusions:

a) Il semble que la sensibilité du récepteur placé sur la carte ait été sensiblement améliorée entre la fabrication de 2005 et celle de 2012….. au détriment de sa sensibilité aux perturbations externes  ( ou même internes dans la cas du battement sans fin du portail gauche) . La carte est soi-disant conforme aux règles Européennes sur la CEM (compatibilité électromagnétique)…. J’en doute fort.  Je n’ai trouvé aucune indication sur la notice fournie avec la dernière version de la carte  qui permettrait d’être informé d’un risque de ce type de problème en plus la carte comporte toujours un connecteur pour la raccorder à une antenne!!!!

b) DEA system n’est vraiment pas à l’écoute de ses clients!!!! A une époque où la concurrence est rude, où l’Europe n’est plus compétitive en prix, une entreprise qui n’offre en outre aucun service à ses clients ne devra pas s’étonner si ceux-ci choisissent d’autres fournisseurs……

 

 

 

 

Samsung Galaxy Nexus : quelques observations

Je dispose depuis quelques semaines d’un Galaxy Nexus en remplacement de mon HTC Desire qui a rendu l’âme .

Il tourne sous Android 4.0.4  avec la ROM d’origine IMM76I

J’ai rassemblé ci-après mes premières observations sur ce smartphone

1°) Batterie 

Comme toujours chez Samsung on ne dispose pas de mesure du courant circulant dans la batterie. Pourtant c’est un paramètre fort utile pour pouvoir suivre la perte de capacité de la batterie au cours du temps et analyser  les consommations de logiciels ou des accessoires du smartphone comme le GPS, le Wifi ou l’écran……

Dans un premier temps j’ai réalisé une première analyse toute simple: charger la batterie à 100% puis effectuer une décharge complète à courant constant.

La méthode choisie est celle que j’ai déjà pratiquée sur d’autres smartphones: c’est à dire  activer le GPS et afficher les données sur l’écran bloqué à luminosité  maximum. J’ai ainsi obtenu les courbes du % de charge et de la tension batterie suivantes:

 Samsung Galaxy Nexus : quelques observations dans Smartphone SGN-dech-batt

On constate que la courbe de % de charge restante en fonction du temps n’est pas linéaire ( contrairement au HTC Desire par exemple).

Cela signifie deux choses:

- La précision de l’évaluation du % de charge n’est pas très bonne : L’écart entre la valeur affichée et la valeur réelle ( représentée par la courbe verte) peut atteindre 8 %……. avec la batterie dont je dispose!!!! Autrement dit, par exemple  quand l’affichage m’indique 30% , je ne dispose en réalité que de 22%…….

- La valeur du % de charge n’est pas calculée à partir du courant consommé mais à partir de la tension de la batterie comme le confirme la fiche technique du circuit intégré référence Max17040 installé sur le Galaxy Nexus .

2°) Consommation /autonomie

Il faut enregistrer la variation du % de charge sur une durée assez longue pour pouvoir estimer la consommation de courant en supposant la capacité effective de la batterie à sa valeur nominale de 1750mAh.   .

Concernant le GPS seul j’arrive à une consommation estimée à 70mA, ce qui est  meilleur que le Galaxy S2 : 90mA ou que le HTC Desire 105mA.

Avec le GPS et l’ écran réglé au maximum de luminosité (avec l’application GPS  Test) on atteint un consommation de 300mA  (1750mAh consommés en 5h 50mn). J’avais estimé 390mA pour le Galaxy S2 dans les mêmes conditions.

Ces résultats confirment  que l’écran est bien une des  sources majeures de consommation : 230mA sur le Galaxy Nexus  et 300mA sur la Galaxy S2 pour le même affichage à l’écran. Il faut se rappeler qu’avec l’écran AMOLED la consommation dépend du type d’image affichée contrairement aux écrans LCD. Ainsi un affichage de texte en noir sur fond blanc consommera un maximum de courant alors qu’un affichage sur fond sombre sera beaucoup économe pour la batterie.

On constate aussi que la réduction de  consommation est l’objet d’un effort permanent des constructeurs de smartphones. Les progrès me paraissent relativement rapides quand on compare les dates  rapprochées des sorties des modèles et l’ampleur des réductions de consommation.  obtenues

J’ai personnellement ressenti une nette amélioration de l’autonomie à l’utilisation de ce smartphone comparé à mon HTC Désire

 

3°) Autres observations

           A) Connexion au PC via l’USB. J ‘ai pu accéder aux photos stockées dans le smartphone en sélectionnant le protocole PTP ( Photo Transfert Protocol)  dans Parametres/Stockage/Menu/Connexion à l’ordinateur, par contre ce protocole ne donne pas accès aux autres types de fichiers.  L’activation du protocole MTP ( Media Transfert Protocol) a été plus délicate.

Je dispose d’un PC fonctionnant sous Windows XP professionnel+ Service pack 2. Chaque fois que j’ai voulu me connecter au smartphone avec le protocole MTP , la connexion échouait à cause d’un fichier absent!!!!   J’ai chargé la dernière version de Kies , sans résultat. J’ai chargé un driver spécifique  »Galaxy Nexus USB Driver »   sans résultat .  Je suis allé sur le site Microsoft et demandé une mise à jour de Windows Media Player : réponse :  pas nécessaire votre version WMP11 est à jour……

De guerre lasse j’ai fini par charger quand même une version de WMP11 disponible et lancé son installation….. et ….. surprise j’ai pu enfin me connecter au smartphone avec le protocole MTP…. et ainsi accéder aux données stockées dans la carte mémoire. Comprenne qui pourra!!!!!

          B) Transfert de données PC- Smartphone.  Quand j’essaie de transférer des fichiers  Excel ou Word  de mon PC vers le Smartphone, il y a une fenêtre qui apparait  pour me dissuader de faire le transfert parce que soi-disant mon Smartphone ne serait pas capable de les lire!!!!! Surprenant quand on sait que l’application ThinkFree développée par Samsung est installée en natif sur le smartphone….. Etrange. Heureusement, on peut forcer le transfert ……

Quand on veut transférer des fichiers récents du smartphone vers le PC , on a la surprise de ne pas les trouver….. Il faut faire une  »reset » du smartphone pour disposer d’un affichage à jour des répertoires…..

         C) Voyant de notification. Il parait qu’il y a un voyant de notification qu’on peut activer Parametres/Affichage. Mais que signale-t’il????  Il ne signale même pas l’état de charge de la batterie……  J’ai découvert sur le web qu’il existait une application qui permettrait de piloter ce voyant mais il faut   »Rooter » le smartphone ….. Dommage , voilà un accessoire fort utile qui n’est réservé qu’aux  »bidouilleurs »……

         D) Luminosité de l’écran.  La luminosité de l’écran en version  »réglage automatique » est trop réduite pour être utilisable. L’obsession de l’autonomie est là un plutôt exagérée….. bilan mon écran est bloqué à  la luminosité maximale….. Cherchez l’erreur…..

         E) Cadrage  des pages WEB affichées:  Le recadrage du texte des pages web ne s’effectue pas quand on zoome sur la page  C ‘est bien gênant surtout quand on a pris l’habitude d’utiliser ce système fort commode et qui marchait très bien sur mon  HTC Desire …..

        F) Le GPS. Très grosse déception concernant le fonctionnement du GPS des Galaxy SII et Nexus….. Voir l’article spécifique. J’ai donc été obligé de  »rooter » ce smartphone….. et voilà que maintenant Google veut m’obliger à l’upgrader en Jelly Bean 4.1.1…..  Je ne suis pas sûr que le logiciel  »GPS Control SiRF StarIV » soit compatible avec cette nouvelle version d’Android, donc je préfère ne rien changer.  Heureusement j’ai un expert sous la main qui a réussi à désactiver ces relances incessantes en allant renommer le fichier « otacerts.zip »  dans le répertoire /system/etc/security…. Plus facile à dire qu’à faire……… mais ça marche .

       G) Calibration du  »capteur » d ‘orientation.   L’indication d’orientation du smartphone est la synthèse des données de deux capteurs:  le capteur magnétique ( boussole) et le capteur d’accélération ( gravité).  Il est nécessaire de calibrer régulièrement ce capteur.  Android fournit une information sur la qualité de ce calibrage mais assez peu d’applications l’utilisent, à ce jour je n’ai trouvé que GPS Status qui le prend en compte, et encore très sommairement……    Pour effectuer le calibrage de ce » capteur » il faut aire tourner une à deux fois le smartphone selon chacun des trois axes quand une application utilisant ce capteur est en fonctionnement.
Il existe une vidéo sur Youtube  qui présente ce mode de calibration dans laquelle le nombre de rotations  est un peu exagéré.

GPS du Galaxy Nexus

Quand j’ai regardé les caractéristiques du  Galaxy Nexus ,  le fait que  Samsung ait choisi d’installer une puce SiRF IV pour le GPS  était rassurant. En effet d’après certains tests ( par exemple http://www.gpspassion.com/fr/articles.asp?id=176&page=7)  des équipements développés autour de cette puce se révèlent très performants. Je l’ai donc acheté……

Dès les premiers tests, j’ai eu des résultats de relevés GPS plutôt décevants!!!!. J’ai donc essayé de cerner le problème. Ne disposant pas sous la main de bornes IGN bien dégagées pour le tester  plus précisément, j’ai décidé de comparer un relevé effectué avec mon HTC Désire et vérifié sur Google Maps  avec trois relevés consécutifs effectués avec ce Galaxy Nexus. Ces relevés ont été effectués après m’être éloigné puis rapproché à chaque fois du point de référence dans des directions différentes.

Reportés sur un carte de Google cela donne les résultats suivants:

GPS du Galaxy Nexus dans GPS relev%C3%A9s-GN-avant-correction 

Le point  »Ref » est le relevé obtenu avec le HTC désire, les trois autres points : a,b,c sont les relevés obtenus avec ce Galaxy Nexus . Le résultat est loin d’être satisfaisantIl est clair que, dans ces conditions, le GPS de ce smartphone n’est pas utilisable pour des relevés botaniques, par exemple.

Pourtant ce circuit SiRF starIV  est  réputé bon!!!! Que se passe-t’il?

Une information publiée sur XDA par  »segelfreak2 » ( http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1324219&page=5 ) se révèle fort intéressante: Elle concerne le Galaxy SII mais il se trouve que ces 2 smartphones utilisent la même puce GPSLa documentation technique de la puce SiRF Star IV ( qui fait 517 pages….) fait état d’un réglage de  »Static Navigation » .  Cette option permet d’activer un mode  »économique  » de fonctionnement du GPS où la puce ne donne plus de position dès que la vitesse mesurée descend en dessous d’une certaine valeur. Les positions sont de nouveaux émises si la vitesse repasse au dessus de 1,2 fois ce  seuil où si la distance parcourue depuis l’arrêt d’envoi de données dépasse une certaine valeur……. Il se trouve que, par défaut, cette option est active sur les deux smartphones de Samsung.

Quelle en est la conséquence pratique? Pour vérifier cela j’ai enregistré à la cadence d’un relevé à la seconde en moyenne les positions mises à disposition par le GPS lors d’un déplacement à pieds dans un environnement  plutôt dégagé. Si la position n’est pas réactualisée on recueille  la dernière position mise à disposition.

Ces données  reportée sur Google Earth donnent le résultat suivant:Enregistrement-tracklog-avant-correction-1024x660 dans Smartphone

Le premier point à droite de la photo est repéré 40:46 . Cela représente  l »heure du début de l’enregistrement : x heure 40mn 46s . cela permet de suivre l’enchainement des points enregistrés.  J’ai supprimé les points repérés entre 40:49 et 41:30 par ce que tous ces points sont situés exactement sur le point 40:48 afin de rendre la carte plus lisible.  En application de la règle du  »Static Navigation » , ma vitesse étant inférieure au seuil, le GPS arrête d’actualiser les données de position. Je récupère alors toujours la même donnée  ( ici celle du point 40:48) tant que ma distance à ce point reste inférieure à la distance seuil. Quand j’arrive au point 41:31, j’ai dépassé la distance seuil, donc le GPS réactualise la position que je récupère alors .

J’ai calculé toutes les distances entre ces points. Elles sont reportées dans le tableau ci-après:

Tableau-de-valeurs-avant-correction dans Technique

On en déduit que la distance seuil se situe autour de 40m .

Pourquoi a-t’on plusieurs points groupés quasiment au même  endroit ? En fait quand le GPS calcule la vitesse à partir de la distance parcourue entre le dernier point ( le 41:30 dont la position est identique au 40:48 )   et le 41:31 il trouve 43,4 m parcourus en 1 seconde soit 156Km/h….. On peut penser qu’on a alors dépassé la vitesse seuil!! donc il enchaîne une deuxième mesure de position.  La nouvelle mesure de vitesse retombe invariablement  vers ma vitesse habituelle de déplacement à pied soit  1m/s ou 3,6km/h , vitesse qui  se trouve manifestement  en dessous du seuil de maintien des mesures de position en continue.  On retombe alors  dans une nouvelle séquence de  »black out » du GPS.

Cette configuration permet de comprendre comment même avec une puce GPS  performante on se retrouve avec des relevés complètement aberrants et un guidage finalement plutôt approximatif…..

Alors que faire?

Il se trouve qu’il existe une application * mise à disposition sur Google Play  https://play.google.com/store/apps/details?id=com.fatdroid.android.gpscontrols2ad qui permet de désactiver cette option de  »Static Navigation » ,  à condition que le téléphone soit  »rooté ». Je n’aime pas pratiquer cette opération de  »rootage » mais je m’y suis résolu quand même……….

Une fois installé cette application  » GPS Control SiRF StarIV’, que se passe t’il?

J’ai d’abord reproduit l’expérience des relevés multiples effectuée initialement. Voici le résultat:

Relev%C3%A9-GN-apr%C3%A8s-correction

Le résultat est nettement meilleur, bien que je pense, d’après les tests de précision que j’ai pu faire avec  mes précédents smartphones  ( voir l’article sur ce sujet dans ce blog) , que sa précision n’est pas fabuleuse.Malgré cela, il devient enfin utilisable pour mes besoins de relevés botanique.

 

L’enregistrement d’un déplacement à pieds redevient maintenant normal:

Enregistrement-tracklog-apr%C3%A8s-correction

 

Conclusion :

               Le choix de Samsung d’activer  cette option  »Static Navigation »  par défaut et en plus de ne pas proposer un moyen de la désactiver en cas de besoin est vraiment surprenante. Cela rend ce GPS quasiment inutilisable dès lors qu’on se déplace à pieds……

* L’application GPS Control  ne fonctionne plus sur JB ( 4.1.X  ou 4.2.X) . Une modification a été apportée par un autre développeur et proposée ici sur xda. Je ne l’ai pas testée car j’ai bloqué mon Galaxy Nexus sur Andoid 4.0.4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HTC Desire Ecran AMOLED après 2 ans d’utilisation

Mon HTC Desire vient de rendre l’âme après 2 ans d’utilisation plutôt intensive. Il a commencé à redémarrer tout seul sur l’écran de lancement (l’écran qui affiche   »HTC  quietly brilliant ») alors qu’il était en veille. Puis cela s’est reproduit plusieurs fois les jours suivants jusqu’ à ce qu’il ne démarre plus du tout.

J’ai eu donc l’occasion de voir apparaitre trop souvent ce satané écran de lancement…… et j’ai noté une chose que je n’avais pas observé auparavant puisque je n’avais pas réellement besoin de le relancer : la luminosité de l’écran avait perdu de son homogénéité.

J’ai donc essayé de prendre une photo qui rende compte de cette dégradation de l’écran.

HTC Desire Ecran AMOLED après 2 ans d'utilisation dans Ecran Ecran-complet-Desire

La photo originale a été prise avec un Canon EOS40D muni d’un objectif Canon 60mm Macro

Un agrandissement de la barre d’état en haut de l’écran à gauche, endroit où l’heure s’affiche ( du moins sur les ROM d’origine HTC)  montre que la luminosité de la surface de l’écran qui était habituellement en blanc s’est sérieusement dégradée par comparaison à la surface adjacente qui restait tout le temps en noir.

Ecran-zone-heure dans Smartphone

On sait que HTC a produit deux versions de Desire: un avec écran AMOLED et un autre avec écran LCD. Je pense que le modèle dont je disposais, acheté en mai 2010 était de la technologie AMOLED. La technologie des LED organiques ( OLED) est récente et il est bien connu que la fiabilité et la durée de vie ont été les  principaux problèmes que les fabricants aient eu à résoudre avant de pouvoir entamer la production industrielle. Au contraire la technologie LCD est beaucoup ancienne et très fiable.

On peut donc constater que le rendement lumineux des pixels sollicités le plus souvent s’est réduit, par opposition à ceux qui n’ont quasiment jamais été sollicités, d’où cette zone plus sombre où s’affichait l’heure. Ce phénomène de perte de rendement lumineux se produit plus ou moins vite sur toutes les LED ( organiques ou pas ) mais ici la vitesse de dégradation a été plutôt rapide en regard du nombre d’heures de fonctionnement effectif….On constate donc que la durée de vie des écrans AMOLED produits en  2010 n’est pas encore totalement satisfaisante même pour des applications où la durée effective d’utilisation est faible comparée à d’autre applications comme écran TV ou moniteur de PC……

Je viens de remplacer ce HTC Desire défaillant par un Samsung Galaxy Nexus…. J’espère que Samsung ,fournisseur aussi des écrans AMOLED du Desire, a fait des progrès depuis lors dans la durée de vie des écrans…..


Calibrer sa batterie Li-ion

Avant d’aborder le sujet de la calibration de la batterie il faut bien comprendre quelles sont les différentes méthodes utilisées pour évaluer le % de charge restante dans une batterie en cours d’utilisation ( SoC en anglais pour State of  Charge).

1°) Méthode d’évaluation à partir de la mesure de la tension de la batterie.

Cette méthode a été la première utilisée: il suffit de mettre en mémoire une courbe de correspondance entre la tension de la batterie et le % de charge et de tenir compte de sa résistance interne. On obtient, dans le cas du HTC Diamond les courbes suivantes en fonction du courant (constant) de décharge.  

Calibrer sa batterie Li-ion dans Smartphone D%C3%A9charge-batterie-courant

On peut en suite comparer le % de charge affiché et le % de charge calculé dans le cas où il est possible d’obtenir une valeur correcte du courant de décharge, ce qui est le cas sur la majorité des smartphones HTC.

Le graphique suivant rassemble les résultats obtenus sur 3 batteries différentes compatibles avec le HTC Diamond

analyse-batt-diff Calibration batterie smartphone dans Technique

La batterie de 900mAh est celle livrée d’origine avec le smartphone. HTC a plus tard proposé une batterie de 1340mAh pour améliorer l’autonomie. En parallèle des fabricants chinois ont proposé des modèles avec des capacités encore plus importantes.  Un modèle de 1900mAh a été analysé ici.

On constate une bonne corrélation entre le pourcentage de charge calculé et affiché sur la batterie d’origine. La batterie de 1340mAh , bien qu’elle soit étiquetée HTC présente une moins bonne corrélation , et concernant la batterie de haute capacité  il n’y a plus de corrélation……

Ce système d’évaluation du pourcentage de la capacité de charge restante montre ici ses limites.

Des améliorations ont été apportées par certains constructeurs pour obtenir une meilleure corrélation sur les batteries d’origine en intégrant dans l’algorithme de calcul d’autres paramètres physiques de la batterie. C’est le cas de Samsung sur le Galaxy S. L’analyse devient très compliquée avec les matériels Samsung parce qu’on ne dispose pas de mesure du courant dans la batterie. Une décharge à courant constant permet de se rendre compte que la courbe de décharge n’est pas totalement rectiligne ce qui traduit quelques écarts probables dans l’évaluation du pourcentage de capacité restante

 

Galaxy-S-decharge-%C3%A0-courant-constant1

Le Galaxy Nexus utilise aussi ce principe mais la linéarité en décharge à courant constant laisse sérieusement à désirer…..pour le moins…..

 

Galaxy-nexus-charge-corrig%C3%A9e

Le Galaxy S2 utilise ce même principe avec cette fois-ci une linéarité nettement améliorée , sauf au niveau des 100% de charge où la chute de tension confirme un début de décharge qui n’est pas pris en compte.

Decharge-galaxy-S2

 

 On constate aussi sur cet enregistrement le passage du smartphone en mode économie d’énergie vers 13% de charge résiduelle comme déjà signalé lors des premiers essais avec ce modèle.  

Reste à vérifier ce qu’il se passe si on installe dans ces téléphones d’autres batteries que celles fournies par Samsung….. Il y a de quoi se poser la question quand on constate que Maxim, le fournisseur des circuits intégrés qui gèrent ce système, vient de sortir une nouvelle gamme de circuits qui associent cette méthode et la méthode  du  »Coulomb counting » dans le but de proposer un système encore plus précis……Le Galaxy S3 est équipé de ce nouveau circuit Max 17047 qui ne nécessite pas de calibrage, d’après la notice du constructeur

 

2°) Methode dite de  » Coulomb counting »

Cette méthode consiste à mettre en mémoire, dans l’un des circuits intégrés placés dans la batterie, la valeur de la capacité initiale de la batterie. Le compteur  d’état de charge est initialisé à 100% quand la batterie est complètement chargée ou à 0% quand la batterie est   »vide », En suite ce compteur va être incrémenté ou décrémenté en fonction du courant qui circule dans la batterie et de la capacité initiale de la batterie

L’état de  charge complète est défini lorsque la tension de la batterie atteint 4,2V  ( à quelques dizaines de mV près , cela va dépendre de la précision des mesures) et que le courant de charge va descendre en dessous d’un certain seuil ( souvent compris entre 100mA et 50mA). L’état de décharge  complète de la batterie est défini vers 3,2V à 3,4V selon les fabricants de batteries et de smartphones.

Cela conduit à des courbes de décharges à courant constant parfaitement rectilignes. C’est ce qui était recherché…..

HTC-Desire-d%C3%A9charge-batterie-neuve

 

Il y a dans les circuits les plus sophistiqués des corrections qui prennent en compte la variation  de la capacité et des tensions limites en fonction de la température de la batterie et qui analysent le taux d’utilisation de la batterie pour en estimer la chute de capacité en fonction du vieillissement.

Il se trouve que toutes ces corrections ne sont pas suffisantes pour prendre en compte l’évolution réelle de chaque batterie. Bilan ,quand la batterie va atteindre sa tension limite inférieure de fonctionnement le compteur de charge résiduelle ne sera pas encore à zéro.  C’est ce qu’on constate sur l’enregistrement suivant où le % de charge passe brutalement à zéro quand le circuit de contrôle de la batterie détecte que la tension de batterie a atteint le seuil de décharge ( ici 3,4V)


Decharge-batterie-non-calibr%C3%A9e

 

Cette situation est particulièrement pénible parce qu’on n’est plus averti de l’approche de la fin de décharge de la batterie: le smartphone  s’arrête inopinément.

3°) Méthode basée sur la mesure de l’impédance interne de la batterie

 Il s’agit dune nouvelle méthode de mesure que propose Texas Instrument sur sa gamme de circuits intégrés  bq2750x.  D’après la fiche technique, l’initialisation des données à mettre en mémoire semble lourde et complexe. Je ne sais pas quels smartphones utilisent ce circuit

4°) Calibration

La première et la troisième méthode méthode d’estimation du % de charge ne sont pas ajustables par l’utilisateur. Il sera donc totalement inutile de chercher à calibrer les batteries correspondantes. 

C’est la méthode du  »Coulomb counting »qui a mis à la mode la calibration de la batterie. Comme on l’a vu, quand les batteries vieillissent différemment de ce qui a été programmé on peut se retrouver avec des arrêts imprévus du smartphone, ce qui est fort désagréable.

En fait, en théorie, il suffit d’aller corriger la valeur de la capacité initiale de la batterie dans la mémoire du circuit intégré installé dans  celle-ci pour que tout rentre dans l’ordre comme figuré sur la graphique suivant:

Batterie-calibartion-fr1

Attention il ne faut pas espérer que la procédure de calibration permette à la batterie de récupérer la  capacité qu’elle avait quand elle était neuve.  La perte de capacité de la batterie suite à  son utilisation est irrémédiable.  La calibration va seulement corriger l’affichage du % de charge restante en tenant compte de l’usure réelle de la batterie

Aucune version d’Android ne comporte  une méthode pour corriger ce problème, donc pas mal de développeurs ont essayé de proposer des solutions. Malheureusement peu d’entr’elles donnent satisfaction…. pourquoi?

D’abord les concepteurs de smartphones ne donnent pas accès à ces paramètres, pour des raisons de sécurité:  En effet les batteries Li-ion ont été à l’origine de suffisamment de problèmes d’incendie ou d’explosion par le passé, donc les fabricants ne  souhaitent pas que les  utilisateurs aillent changer les paramètres de fonctionnement des batteries. Il faut donc déplomber le téléphone ( on dit le  »rooter » en anglais) pour contourner ce blocage, ce qui peut avoir des conséquences sur le fonctionnement du téléphone lui-même

Ensuite il y  a de nombreux fournisseurs différents de circuits intégrés et de nombreuse versions de ces circuits. Le protocole d’accès à la valeur de la capacité de batterie qu’on souhaite actualiser est à chaque fois différent. Il faudrait donc disposer d’un logiciel adapté à chaque configuration…… Les développeurs qui ont essayé de trouver une solution pour un modèle de smartphone n’ont souvent pas cherché à déterminer sur quels autres modèles de smartphones leur application pouvait aussi fonctionner. Bilan le calibrage de la batterie est une épreuve délicate réservée à des experts et elle ne donne que rarement satisfaction.

Dernièrement un développeur a essayé de comprendre pourquoi le système de calibration des batteries du HTC Desire et du Nexus one ne fonctionnait pas. Il a mis en évidence un bug dans le programme interne du smartphone ( le Kernel) qu’il a essayé de corriger. De nouveau il faut  »rooter » le smartphone et changer ce  »Kernel’: opération délicate à la portée seulement d’ utilisateurs spécialisés.  Voir le lien http://forum.xda-developers.com/showpost.php?p=23355165&postcount=1 pour ceux que cela peut intéresser.

 

 

 

Votre smartphone télécommande votre PC

Je viens d’installer une nouvelle application : http://tuto.vdlys.com/?ID=VDLysKM qui transforme votre smartphone en télécommande

On installe un premier logiciel sur son PC  et un deuxième logiciel  sur son smartphone Android et , si par exemple, ces deux appareils sont déjà reconnus par votre box, la fonction télécommande  sera aussitôt opérationnelle.

Bien sûr on peut choisir d’autres configurations de fonctionnement , en particulier, une très utile quand on est en déplacement: Il suffit de configurer le smartphone en point d’accès WiFi et de proposer au  Wifi du PC de se connecter à cet émetteur.  La  télécommande est aussitôt active.

A quoi cela peut-il servir?  Cette application est surtout orientée  présentation de documents ou de photo bien que ce soit une télécommande complète qui permette la prise en charge totale du PC.  En effet vous disposez en retour sur votre smartphone de la  liste des fichiers du répertoire sélectionné,  réduite aux extensions .pps .ppt .pdf  et .jpg dont vous pouvez décider de l’affichage à l »écran.

 Les flèches  gauche et droite permettent, suivant le type de fichier soit d’avancer page par page dans le fichier affiché soit de passer de fichier à fichier , pour des photos, par exemple.

 Votre smartphone télécommande votre PC dans Logiciel VDLysPDA_KM-pad

L’indication  »Connecté à » vous rappelle sur  quel PC vous avez pris la main. 

Le clavier et la souris installés sur le PC sont toujours actifs aussi.

 

 

Les Chargeurs allume cigare : comment les rendre plus efficaces

Les chargeurs allume cigare sont souvent prévus pour délivrer 1 Ampère au moins de courant sous 5V pour assurer la charge de nombreux matériels embarqués comme le modèle photographié ici.

Les Chargeurs allume cigare : comment les rendre plus efficaces dans Smartphone car-charger

 

Les récents smartphones  ont maintenant un système de sécurité qui limite le courant de charge  quand ils sont connectés sur une prise USB de PC : le courant est souvent limité aux environs de 300mA ce qui allonge la durée de charge, le smartphone le signale en indiquant qu’il est connecté sur une source  »USB ». Par contre quand ils sont connectés sur un chargeur secteur ( indiqué  »AC »), le courant de charge atteint  environ 800mA,  la durée  de charge est alors beaucoup plus courte.

Comment le smartphone connecté à l’une ou l’autre des sources avec des  câbles  identiques différencie-t’il le type de source? J’ai constaté en comparant les diverses alimentations  à ma disposition que les deux fils de données étaient court-circuités au niveau de l’embase USB de la source sur les alimentations secteurs  et pas sur les alimentations signalées  »USB ». Après quelques recherches, j’ai découvert une spécification de chargeur ici : « USB battery charging spec v1.2″ qui précise que pour être reconnu en tant que chargeur l’équipement doit assurer une connexion entre les deux lignes de données avec une résistance inférieure à 200 Ohm. La mise en court-circuit des deux lignes de données est donc bien conforme aux dernières spécifications.

Il se trouve que la majorité des chargeurs allume cigare dont je dispose ( et je pense ne pas être le seul) étaient câblés avec les fils data non court-circuités.

 

USB-Data-lines-red Car charger dans Tablette

 

Le démontage des ces chargeurs est souvent assez facile, j’ai donc démonté les chargeurs capables de fournir au moins 800mA et ajouté un point de brasure entre les deux connexions de Data comme présenté sur la photo ci-après. 

 

USB-data-lines-Short-red chargeur allume-cigare dans Technique

 

Depuis je n’ai plus de problème pour maintenir mon smartphone chargé quand le GPS et l’écran reste allumé au cours d’un long trajet…….

 

Cette modification devient beaucoup délicate voir impossible sur certains chargeurs , en particulier les modèles compatibles Apple. Dans ce cas la solution peut-être :

    – soit utiliser un câble USB spécifique pour le chargement. Ce câble ne fonctionnera pas pour le transfert de données vers un PC. Ces câbles ne sont pas évidents à trouver.

 

Adaptateur USB fast charge

 

 

– Soit utiliser un adaptateur comme celui-ci  proposé par Portapow.

Il offre l’avantage d’assurer un charge rapide quelque soit le type de câble USB utilisé.   

 

 

 

Voir l’article  »Charger sa tablette….. suite » pour des explications techniques plus complètes

Energizer :  »energi to go » XP 4001 preliminary tests

I recently got the Energizer  XP 4001 external battery. It has a built-in 4000mAh battery.  The two USB outputs provide simultaneous charging of two devices at once. It comes with 6 tips to fit many different devices and a specific AC charger

Energizer : ''energi to go''   XP 4001 preliminary tests   dans Technique Image-XP4100-300x234

 

 

Energizer-XP4001-c Battery; batterie dans Technique

 Data published on  http://www.energizerpowerpacks.com/lu/products/xp4001/

 

1°) Charging the XP 4001

The XP4001 is coming ready to use, so I first discharged it. Then I recorded the charging current during a complete charge cycle. The charging current switched off after 5 hours  and the total capacity was estimated at 3800mAh

The charging time is longer than the 4 hours stated in the specification. The estimated capacity is fairly close to the 4000mAh claimed.

 

2°)  Discharging characteristics

I have first measured the output voltage related to different drained current levels. For comparison I have given also  the figures obtained from a HTC wall charger measured in same conditions.

Source-characteristics1

 

The internal resistance of the XP 4001 is 330 mOhm on a single output compared to 170 mOhm for the HTC wall charger. 

I have then plug my HTC Desire to the XP4001 for an expected quick charge as it is supposed to deliver up to 1.5A on a single USB output according to the manufacturer’s specifications

 

Charge-Desire2

I got only a 300mA charging current as shown by curve 1…… Very disappointing……… I checked my Desire and discovered that the XP4001 device is detected by the smartphone as USB charging instead of AC charging . How my Desire decide it is a wall charger or an USB charger? I remembered that I was unable to charge my Samsung Omnia II when the USB data lines of the charger were in open circuit. I checked the data lines of all my wall chargers ( HTC, Samsung,Sony) and confirmed they all short-circuit the data lines. I opened a USB cable and connected the two data lines wires in short-circuit. I started again charging my Desire with this newly modified cable connected to the XP4001. The Desire then decided that it is was  connected to a wall charger and the charging current  increased   up to around 700mA ( curve 2) ……. For comparison I connected my Desire to a HTC wall charger with a normal USB cable and I got  more than 800mA charging current ( curve 3)

I think that the internal resistance  of the XP4001 is too high to maintain an appropriate output voltage for the smartphone to drain more 700mA from such a charging current  source . The result is far from the 1.5A specified…….

The current has been recorded during a full discharge cycle of this XP4001 external battery: The available current capacity was found to be 2500mAh.  This seems to be very different from the 3800mAh level found at the charging cycle. How to explain this difference?

Instead of referring to current capacity it should be more appropriate to consider the energy parameter to understand this apparent mismatch. It is stated on the label on the XP4001 body that maximum energy is 15Wh.This energy value is in accordance with other parameters of this device. If we assume that the average voltage of a Li-Ion battery is around 3,75V along a full discharge cycle,  the energy hold by the 4000mAh  battery will be  4Ah*3.75V= 15Wh.  Now we have to take into account  that the XP4001 device is delivering an output voltage of 5V starting from the 3,75V of the internal battery  The total energy is supposed to be constant as the AC line is unplugged.  So the maximum charge available will be 15Wh/5V=3Ah  i.e. 3000mAh. In fact we have already seen that there are some losses in the 330mOhm internal resistance, and the internal voltage converter should have some losses too , so I think that the measured 2500mAh level is quite normal.

3°) Conclusions

The effective characteristics of this external battery are satisfactory. It is normal to get back a useful charge of around 2/3 of the capacity of the built-in battery. As usual manufacturers give the most favourable figures on their products’ technical specifications, the value of 4000mAh is not the available charge the customer expect to bring with him…….

Two main drawbacks have been found

 a) The USB output connectors do not insure any data lines short-circuit  As a consequence the high current level capability cannot be activated on most smartphones so their charging time is dramatically increased.

b) The need of a custom AC power line due to the use of a non standard input  power connector.

The specifications are too optimistics on some points such as output current capability and XP4001 charging time

 

Battery capacity : how to evaluate it

Up to now , I have made capacity measurements of my smartphone battery  recording full discharge current.  I have use GPS applications with light screen adjustement to get a stable draining current of around 250mA

It  has been claimed in the following post :  http://forum.xda-developers.com/showpost.php?p=19966929&postcount=675   that recording the current during the charging battery cycle  allow to get a more precise battery capacity evaluation.  This method looked to me quite surprising so I decided to make some comparative check.

I  worked with my HTC Desire and two different batteries:  one old HTC  battery which came with my smartphone 18 months ago and a new unbranded chinese battery. I first fully charge the battery then realized a full discharge as usual : i.e. launching a GPS application and keep the screen on to obtain around 230mA current .When the smartphone switched off I plugged in the HTC wall charger until the charging led turned to green.The whole cycle was recorded with the Battery Monitor Widget application st to  1mn data update rate.Then full results were transferred in an Excel sheet for further analysis .

Here are typical results obtained on the two batteries. My old HTC battery has lost about 20% of its original capacity   

 

Battery capacity : how to evaluate it dans Technique Dech-Ch-HTC-GB

 

 

Dech-ch-batta-chine Batterie Li-Ion ; Capacité dans Technique

The measured capacities are as follow: The charge cycle was supposed to be finished as soon as the led turned to green 

capacite-batt-GB Battery; capacity

There is a good relationship between both methods when the discharge current is high enough to maintain a good current measuring precision. These results confirm that the capacity measurement during charging cycle is the best choice because the current level is always at a high level.

I have let the wall charger connected to the smartphone from few minutes to over night before different discharge cycles without any noticeable change in the measured discharge capacities.  It is very often stated that maintaining a charging current after the battery is fully charged may lead to reducing the battery life.  HTC with its Cruise model  decided to switch off the current as soon as the battery is fully charged (http://78michel.unblog.fr/?p=21);  this seems very normal according these findings. It is very surprising that HTC as most other smartphones manufacturers  changed their mind and maintained a charging current after the battery is fully charged? Why?  Are they expecting we change more often our batteries???

 

 

Evaluation de la capacité de batteries Li-ion

J’ai toujours contrôlé la capacité des batteries de mes smartphones en effectuant une décharge à courant assez élevé : 200 à 300mA et le plus stable possible. L’évaluation de la capacité est alors assez facile.

Dans un récent post le développeur de l’application  » Battery Monitor Widget »  indique qu’il a opté pour une mesure de la capacité des batteries de smartphones à la charge…. http://forum.xda-developers.com/showpost.php?p=19966929&postcount=675

Ce choix m’a surpris car je pensais à priori que le rendement  en courant à la charge allait introduire un taux d’incertitude trop important.

J’ai donc effectué le test suivant sur mon HTC Desire: Après avoir fini de charger la batterie, j’ai procédé à une décharge complète  J’ai ensuite connecté le téléphone sur le chargeur secteur HTC et attendu l’apparition de la led verte indiquant le niveau de charge de 100%. J’ai enfin  transféré les données enregistrées avec le logiciel  »Battery Monitor Widget » dans une feuille Excel pour effectuer les calculs de capacité.

J’ai répété cette opération pour la batterie HTC d’orgine ainsi que pour l’autre  batterie sans marque dont je dispose
Evaluation de la capacité de batteries Li-ion dans Technique Relev%C3%A9-dech-ch-batta-htc

relev%C3%A9-dech-ch-batt-chine Batterie Li-Ion ; Capacité dans Technique

Sous réserve, bien sûr, de ne pas prendre en compte le courant de charge de maintien après que le niveau de batterie ait atteint les 100% , j’ai trouvé les résultats suivants :

resultats-dech-char-300x71

 

En conclusion :  Cet essai confirme que le choix du calcul de la capacité à partir du courant de charge est valide. 

Il met aussi en évidence que maintenir la batterie en charge après que le niveau 100% ait été atteint n’est pas des plus judicieux puisque il ne faut pas en attendre un gain de capacité significatif, contrairement à ce qu’on peut lire ici ou là   De plus il est en général admis que le maintien du courant en fin de charge est plutôt néfaste à la durée de vie de la batterie. On se demande alors pourquoi les constructeurs n’adoptent pas l’option la plus simple qui est d’interrompre le courant en fin de charge comme cela était réalisé sur le HTC Cruise, plutôt que d’imaginer des protocoles de maintient tous aussi différents les uns des autres ( http://78michel.unblog.fr/?p=21).

1234

Le Lion du guidon |
LGN tunisie |
Bonsai amateur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veolia Corse Tour 2011
| olivaurelie
| Bienvenue chez Patty