Archives pour la catégorie GPS

Test du Runbo Q5-S

Le Runbo Q5-S est un gros smartphone durci équipé d’un écran de 4.5′ et  d’une batterie de 4200mAh nominal.  Il peut recevoir 2 cartes SIM de dimension standard.

On peut se rendre compte de son encombrement sur la photo ci-après en comparaison au Galaxy Nexus ( au milieu…….) et au S19 en haut.

Epaisseurs GN S19 Q5

La trappe d’accès à la batterie à la carte µSD et aux deux cartes SIM est fixée avec 6 vis  manœuvrables avec une pièce de monnaie.  

Runbo Q5 arrière

La version testée était la suivante:

Versions Firmware

A) La batterie :

Une charge complète a été effectuée en relevant sur un ampèremètre extérieur le courant fourni par un chargeur , le smartphone étant éteint. On en a déduit une capacité de 3900mAh. Une autre mesure effectuée grâce à l’indication de courant fournie par le smartphone lors d’un test de décharge nous donne une valeur de la capacité de la batterie de 3600mAh. La courbe de décharge ci-après montre un décrochage de l’indication du taux de charge en fin de cycle, lorsque celui-ci arrive vers le niveau 12%

Autonomie ecran seul

 

L’enregistrement de la charge à l’aide du logiciel Battery Monitor Widget montre aussi un saut du % de charge en fin de cycle cette fois-ci entre 90% et 100%.

Charge Q5 Chargeur Runbo

Ces sauts de % de charge  confirment que le logiciel interne au smartphone n’est pas calé ( ou calibré … peut-être) sur la valeur réelle de la capacité de la batterie. Il manque manifestement environ 10% de capacité par rapport aux 4200mAh annoncés, comme nous avons pu le mettre en évidence par des mesures directes.

Cette observation ne concerne bien entendu que la batterie testée ici.

Le chargeur fourni ne débite que 1 Ampère au maximum, ce qui rend la charge assez longue: près de 5 heures, par contre sa tension de sortie augmente quand le courant augmente, cela permet de maintenir le courant de charge à  1 Ampère même si le cordon USB est de moins bonne qualité.  J’ai déjà rencontré ce type de courbe de tension de sortie sur les chargeurs de la tablette Samsung Tab 2 10′ et du Toughshield R500+

Chargeur Q5-S

Une tentative de charge avec un chargeur capable de délivrer 2 ampères ne change pas la durée : le smartphone limite lui même le courant de charge à 1 Ampère

 

B) Le GPS

Ce smartphone est dédié à une utilisation en extérieur, le fonctionnement du GPS est donc un point essentiel. Je n’ai pas réussi à faire fonctionner le GPS de manière correcte même en installant le système EPO développé pour le chip GPS du fabricant MediaTek (MT 3332)  Le fix se fait par moment, mais curieusement il ne se maintient pas même sans bouger, en extérieur!!!!!

C) Autres observations.

L’écran de 4.5′ est assez lumineux , du même niveau que l’écran du R500+ ou du RangerFone S19

Appareil photo. Fonctionnement correct sous éclairage normal, par contre la couverture du flash laisse à désirer.

test flash Q5

Ce smartphone est aussi un vrai Talkie-walkie. Il s’agit ici de la version VHF (136-174MHz ). En fait c’est la version  UHF ( 400-480MHz) qui est la plus appropriée pour un usage privé en France. Bien préciser à l’achat le version souhaitée, peu de sites proposant ce smartphone précisent cette particularité.

Ce smartphone possède 7 boutons…. 1 bouton marche/arrêt, les 2 boutons de commande du niveau sonore (Remarque : La puissance d’émission sonore des hauts-parleurs est plus élevée que pour beaucoup d’autres smartphones) , 1 bouton SOS ( pas différencié des autres , c’est dommage), 1 bouton PTT ( Push to Talk) dédié à l’utilisation de Talkie-Walkie, 1 bouton dont la fonction peut être définie par l’utilisateur ou qui peut servir à activer la led du flash ou le laser de pointage et 1 bouton pour activer l’appareil photo.

D) Conclusion

Ce smartphone est plutôt encombrant, son autonomie est bonne avec sa batterie de forte capacité mais le problème rencontré avec le GPS le rend inutilisable….. Est-ce un exemplaire défectueux? Problème soumis au fournisseur: en attente de réponse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Test du rangerfone S19

Le Rangerfone S19 ( ou S15) selon les distributeurs est une smartphone durci similaire au Toughshield R500+ déjà testé ici

1°) Description du smartphone testé:

La structure de protection de ce smartphone parait solide et bien conçue. La batterie est facilement accessible sous un capot fixé par deux vis qui peuvent être retirées même avec une pièce de monnaie.

S15 face avant S15 face arrière

Il est livré avec la version Android 4.2.2

Screenshot_2014-07-11-09-21-18

Il peut accueillir 2 cartes SIM de taille  »normale » et une carte micro SD pour étendre la mémoire..

L’écran est un 4″ avec une résolution de 854*480. Le processeur est un MTK 6589. La  référence MKT  correspond à un fabricant  taiwanais : Media Tek  qui s’impose progressivement sur le marché des smartphones grâce à des prix très attractifs. Il n’a pas encore fait l’unanimité sur le plan des performances.

Il offre deux boutons  supplémentaires: SOS et PTT  mais ni le fournisseur ni les revendeurs ne daignent  indiquer comment les utiliser dans des applications tierces malgré de multiples relances, contrairement à Toughshield……

S15 coté connecion

S15 coté tonalité

Un des points positifs est sa batterie de capacité 2600mAh.

2°) La batterie

Dans un premier temps on a effectué une charge complète dans le smartphone puis on a retiré la batterie du smartphone pour la placer dans un circuit de décharge composé d’une résistance de puissance, d’un voltmètre et d’un ampèremètre. Les deux appareils de mesure sont connectés à un PC qui collecte les données.

Tension décharge batterie sur résistance

On constate que la sécurité interne de la batterie arrête la décharge 3 Volts.  Le plus souvent le seuil de sécurité est à 2,5V, mais ce niveau n’est pas déterminant puisque le smartphone arrête de fonctionner et de tirer sur la batterie dès 3,5 V. La capacité calculée à partir de ces données est de 2600mAh, en complet accord avec la spécification fournisseur.

L’application Battery Monitor Widget   permet d’accéder à la valeur du courant consommée par le smartphone. Un test de décharge et le calcul de la capacité à partir de ces données confirme la valeur de 2600 mAh , ce qui valide la valeur du courant obtenue avec cette application. Les mesures de consommation de ce smartphone s’en trouveront grandement simplifiées par la suite.

L’exploitation des résultats du test de décharge mettent en évidence un petit problème de qualité concernant le % charge affiché : on constate un écart de niveau, un saut  de valeur vers les 15% et un blocage à 1% pendant 1/2 heure en fin de décharge

Décharge S19

La charge: On a testé plusieurs chargeurs secteurs. Ce smartphone est compatible avec les chargeurs   »Android » ou les chargeurs « Apple ». Dans tous les cas il se cale à un courant de 1000mA au départ de la charge et la durée de charge est pratiquement constante. Un aspect intéressant à noter est son comportement avec le Hub Orico:  

Charge S19

On mesuré par ailleurs  les caractéristiques du Hub Orico en tant que chargeur. Il fournit une tension de sortie inférieure à 5V, un peu trop faible  pour offrir un débit de courant optimum, mais on atteint tout de même une charge à plus de 800mA et cela sans utiliser un cordon spécialement performant tel que celui proposé ici.  L’intérêt est qu’il est possible de continuer à transférer des données entre un PC et ce smartphone même avec ce courant de charge. Ce smartphone est donc conforme à la nouvelle norme  USB BC 1.2

La consommation:

       L’écran en réglage luminosité maximale consomme 230mA, et ceci quelque soit le type d’image à afficher, ce qui est typique d’un écran LCD.
Le GPS  consomme 55 mA environs
       En mode vidéo avec écran à luminosité maximale et son au maximum aussi il consomme 285mA

Cela constitue une belle autonomie avec sa batterie de 2600mAh

3°) Le GPS

Dès les premiers test on a constaté un délai relativement long pour faire un fix. Par contre la précision semble tout à fait correcte comparée à mon Galaxy Nexus.

On a voulu mieux quantifier cette sensation de lenteur de fix. Un log a été ajouté à l’application WRIM  où sont enregistrés les temps entre le lancement de l’application et l’obtention du fix du GPS.

Les résultats sont reportés sur le graphique suivant:

 GPS fix S19 et GN

Les relevés en bleu concernent le S19 tel que réceptionné: seulement 40% des premiers fix se font en moins de 30 secondes…. ce n’est pas beaucoup si on compare à un Galaxy nexus ( relevés en vert) qui totalise plus de 90% de démarrages en moins de 30 secondes.

Ce problème de fix avec les processeurs MTK semble bien connu. La société a d’ailleurs mis en place  EPO un système « amélioré » du A-GPS et un site FTP sur lequel il faut se connecter pour mettre à jour les fichiers  correspondants. La mise à jour se révèle délicate en raison de nombreux échecs de connexion ,mais quand on y arrive on note une petite amélioration des fix (relevés mauves): on passe à près de 80% de fix en moins de 30s  mais il reste encore trop de fix >60. Plusieurs sites expliquent la marche à suivre dont celui-ci

4°) Autres observations

Les photos sont très correctes même en faible éclairage. On note quelques instabilités de la mise au point automatique. La lecture de codes à barre ne pose aucun problème.

Le NFC fonctionne correctement

Samsung Galaxy Xcover2 tests

1°) L’appareil en test :   J’ai disposé pendant quelques jours d’un Xcover2  pour effectuer quelques tests. Ci-après sa configuration:

Samsung Galaxy Xcover2   tests dans Ecran ref-xcover2

 

Principales caractéristiques:

- Batterie 1700mAh

- Ecran  type LCD  de 4.0 pouces; résolution 480*800

- Epaisseur de boitier 12mm c’est à dire plus épais que les derniers smartphones sortis ; poids 148,5 grammes

- Les touches de navigation  : Menu , Accueil et Retour qui sont  tactiles, intégrées à l’écran sur tous les smartphones récents sont ici de nouveau  »mécaniques ». On constate aussi le retour d’une touche dédiée à l’Appareil photo, touche qui existait par exemple sur le Samsung Omnia II mais avait disparu depuis sur les modèles plus récents.

2°) Charge de la batterie:

- Tout d’abord il faut faire attention à la dimension du surmoulage de la fiche micro-usb: Le boitier de protection ne présente pas une entrée assez grande pour permettre la connexion avec une fiche telle que celle de gauche sur la photo ci-après

 

embouts-compatibles dans GPS

 

La charge complète est plutôt rapide : 2 heures si on dispose d’un chargeur capable de délivrer 1 Ampère si non il faudra 2h30mn si le chargeur est limité à 700mAUne mesure du courant est disponible sur ce smartphone ce qui permettra de recalculer la capacité effective de la batterie. Les données ont été recueillies à l’aide du logiciel  »Battery Monitor Widget »

charge dans Smartphone

Le niveau de charge est affiché à 100% quand le courant de charge descend en dessous de 160 à 130mA mais la charge n’est pas interrompue pour autant.  La tension batterie relevée est alors de 4,33V, une tension qui correspond plutôt à une batterie Li-Po, la tension maximale des batteries Li-Ion se situant généralement à 4,2V 

3°) Décharge de la batterie

 La décharge complète est effectuée en lançant GSP Test et en bloquant l’écran à la luminosité maximale. Sur le graphique suivant ont été reportées les données de % de charge directement affichées par le smartphone et celles recalculées à partir du relevé de courant.  L’écart entre les deux courbes est faible. A noter que l’écran bascule d’office en luminosité minimale dès qu’on atteint les 5%  de charge résiduelle, ce qui rend dès lors le smartphone difficilement utilisable……

 

decharge dans Technique

Les calculs de capacité de la batterie, tant à la charge qu’à la décharge conduisent à une valeur effective de environ 1600mAh pour 1700mAh annoncés. Rien de surprenant,les valeurs de capacités annoncées des batteries sont toujours  »optimistes »……

4°) Autres éléments

- GPS  :

    Le fix du GPS s’effectue rapidement, de  manière similaire à celui du Galaxy SIII mini , et bien plus rapidement que celui du Galaxy Nexus

- Consommation:

     Arrêté et en mode avion  la consommation est très faible ( moins de 1 % de perte de capacité en 5 h ). Attention, le relevé de courant dans cette configuration est erronée ( 30mA affiché!!!!), par contre, pour tous les autres relevés il y a un bon accord entre la perte de capacité  de la batterie et le courant mesuré
Le GPS seul consomme environ 68 mA ce qui le place au même niveau de consommation que celui du Galaxy Nexus, mais à un niveau plus élevé que celui du SIII mini qui se situe aux environs de 45mA
L’écran consomme 75 mA  à luminosité  minimale et 180 mA à luminosité  maximale et ceci quelque soit le type d’image affichée. Cela est normal puisque ce smartphone Samsung est équipé  d’un écran type LCD et non type Amoled. A noter que le niveau de consommation de l’écran LCD est sensiblement inférieur qu’au même type d’écran ( dimension et résolution) en version Amoled : Pour plus de détail voir  les données dans le dossier sur le Galaxy Nexus

- Copie d’écran ( screenshot) :

     Sur un certain nombre de smartphones le screenshot s’effectue  en appuyant simultanément sur les deux touches  »Marche/arrêt » et  »Réglage sonore bas ». Ce modèle dispose de 4 touches supplémentaires, donc la procédure a été changée….. c’est plus simple!!!! Sur ce smartphone il faut appuyer simultanément sur les touches  »Marche/Arrêt » et  »Accueil » repérées  sur le dessin ci-dessous.

screenshots

-Appareil photo:

     La présence de la touche spécifique permet une prise de photo beaucoup plus rapide qu’avec les smartphones non équipés de cette touche. Le  »tableau de bord  » est bien conçu. Les deux bandeaux latéraux ramènent la taille de l’image sur l’écran au même ratio 4:3 que l’image enregistrée.

 

ecran-app-photo

La qualité de l’image est tout à fait satisfaisante, en particulier en intérieur où le niveau de bruit reste acceptable même sans flash.

 

Galaxy S3 mini : tests

J’ai pu disposer pendant quelques jours d’un Galaxy S3 mini GT-I8190 en configuration Android 4.1.2, pour essais

1° Premier contact

L’écran est agréable et son fonctionnement est fluide. Dommage que les widgets des applications ne s’ordonnent pas par ordre alphabétique mais par ordre de chargement , ce qui est particulièrement pénible pour les retrouver….. C’est un défaut récurent chez Samsung.
Le fix GPS est rapide, bien plus rapide que sur mon Galaxy Nexus, à condition que le smartphone soit connecté à internet soit par WiFi soit par 3G, dans le cas contraire il est est plutôt lent.

2° Charge de la batterie

Les relevés électriques de la batterie ont été collectés avec l’application Battery Monitor Widget puis exploités sur un tableur.

Le Galaxy S3 mini est doté d’une batterie Li-po , ce qui a pour conséquence de modifier légèrement la tension maximale de charge. Elle passe à 4,34V au lieu de 4,2V maximum sur les batteries Li-ion.

La charge s’effectue à puissance constante comme sur la tablette Galaxy Tab 2.0 jusqu’à atteindre la tension maximale de 4,34 V. A ce stade la charge se fait alors à tension constante. Quand le courant passe en dessous de 120 mA environ, la batterie est réputée chargée à 100% mais le courant de charge n’est pas interrompu……. C’est dommage….. pour la durée de vie de la batterie

Galaxy S3 mini : tests dans Ecran g-s-3-mini-charge-ac

Par contre, la charge sur une source USB est réalisée à courant constant jusqu’à la tension maximale…. Pourquoi cette différence entre la charge AC et la charge USB ? . D’autre part le courant de charge n’est que de 320mA, ce qui est assez loin des 500mA  qu’est censé pouvoir fournir une  connexion USB 2.0 de PC

gs3mini-charge-usb dans GPS

3° Décharge de la batterie

La batterie a été déchargée en faisant fonctionner en permanence l’application GPS test en configuration écran sur fond blanc et luminosité de l’écran bloquée au maximum

galaxy-s3-decharge1 dans Smartphone

La décharge s’effectue aussi à puissance constante. On distingue trois régimes différents: Durant la première heure, alors que la batterie est encore au dessus de 80% de charge,  la puissance est légèrement supérieure à la puissance utilisée par la suite???? Je n’ai pas trouvé ce qu’il se passait à ce niveau. Quand la charge résiduelle tombe à 5% la luminosité de l’écran passe automatiquement au minimum affin de réduire la puissance consommée.

La courbe du % de charge parait plutôt anormale dès qu’on arrive aux 10% résiduels. Cette observation est confirmée sur le graphique suivant :

g-s-3-mini-comparaison-charge-calcule-affichee dans Technique

 Les relevés de courant permettent de recalculer les % charge et de les comparer à ceux affichés par le S3. On constate un assez bon accord entre ces deux valeurs dans la plage 10% – 100% de charge, par contre dans la plage 0% à 10% de charge la corrélation entre les deux valeurs est vraiment mauvaise.

Par ailleurs le calcul de la capacité de charge conduit à une valeur de 1090mAh alors que la capacité nominale de la batterie est de 1500mAh.

Il est à se demander si la batterie du S3 que j’ai testé est vraiment dégradée ou si la mesure du courant est erronée? Je n’ai pas eu la possibilité de lever le doute.

4°) Autres relevés

Il convient de prendre ces données avec précautions au cas où les valeurs de courant indiquées ici seraient faussées par une mesure défectueuse du courant fournie par le smartphone:

Afin de comparer plus facilement avec d’autres relevés publiés par ailleurs  , les valeurs sont données en courant et non en puissance (ce qui serait plus logique vu que le S3 régule son activité en puissance)
Consommations de l’écran à l’affichage d’une image blanche et réglage de la luminosité à 100% : 190mA
Consommations de l’écran à l’affichage d’une image blanche et réglage de la luminosité au minimum : 80mA           
Consommations de l’écran à l’affichage d’une image noire quelque soit le réglage de la luminosité : 60mA

On constate que la consommation sur image noire a encore nettement baissé  par rapport aux autres smartphones déjà analysés: HTC Désire ou Nexus S qui affichaient une consommation de 110mA pour un même nombre de pixels. En effet même si il y a une erreur dans la mesure de courant du S3 la correction  amènerai le courant relevé de 60 mA à 80 mA  »corrigé » (environ  +30% au maximum), soit encore très en dessous des 110mA des anciens smartphones.

Un relevé de consommation du GPS seul donne un niveau de 40mA à 45 mA, selon les méthodes utilisées, soit nettement en dessous des derniers relevés effectués sur le Galaxy Nexus : environ 70mA ou le HTC Desire 100mA


5°) Conclusions

Ce smartphone utilise une nouvelle technologie de batterie Li-po. Est-ce l’objectif d’un prix réduit qui a conduit Samsung à mettre un système d’analyse de la charge de la batterie pas très performant, ou est-ce lié à l’utilisation de cette nouvelle technologie Li-po?

On constate la poursuite de la réduction de la consommation tant au niveau du GPS que de l’écran , et peut-être au niveau d’autres fonctions du smartphone que je n’ai pas analysées.

Globalement ce modèle est agréable à utiliser et présente une autonomie intéressante et améliorée par rapport aux anciens modèles de dimensions équivalentes

 

 

 

 

 

 

Consommation du Galaxy Nexus : quelques relevés

 

A) Consommation du GPS:

   1) Méthode de réalisation des relevés : J’ai utilisé le programme GPS Test en configuration affichage permanent, ce qui permet de maintenir le GPS actif autant que souhaité. Par ailleurs l’écran est réglé à luminosité maximum et le smartphone est en mode avion. J’ai pu constater,au cours d’essais réalisés sur un HTC Désire, que ce réglage permet d’obtenir un courant de décharge constant. Je suppose que le Galaxy Nexus se comporte de manière équivalente. Il n’est pas possible de le vérifier simplement puisque Samsung ne donne pas accès aux valeurs de courant sur ses smartphones.

   2) Résultats : Deux courbes de décharge complète ont été enregistrées. Une première dans la configuration d’origine de mon Galaxy Nexus à savoir Android 4.0.4 build IMM76I. La courbe est repérée  »Stock ».  La deuxième repérée  »Root » a été enregistrée une fois le smartphone  »rooté »,   »GPS Control SiRF StarIV’ installé afin de désactiver l’option  »static navigation ». Voir l’article sur le GPS du Galaxy Nexus pour plus de détails. 

Consommation du Galaxy Nexus : quelques relevés dans Ecran D%C3%A9charges-GN-comparaison2

3) Commentaires . On constate que les deux courbes de décharges sont pratiquement identiques.  Le smartphone est resté immobile pendant chacun des deux enregistrements. on aurait pu penser que l’option  »static navigation »  qui dégrade dans certaines conditions les indications du GPS conduise au moins , en contre partie, à une augmentation de l’autonomie. On peut constater qu’il n’en est rien……. Pourquoi alors avoir activé cette option qui ne fait finalement que dégrader  les données GPS????

  On peut noter aussi que le niveau de batterie de 23% n’existe pas dans aucun de ces deux relevés. Confirmation, je dispose de nombreux autres relevés où ce niveau n’existe pas non plus……

B) Consommation de l’écran:

   1) Etablissement d’une table de correction: Malgré que j’ai choisi une configuration où le courant de décharge est très certainement constant,  la courbe du % de charge en fonction du temps n’est pas une droite. L’écart peut être  important à certains niveaux . Les mesures de consommation de l’écran ont été effectués sur une période plus courte que les mesure précédentes de consommation du GPS. J’ai donc appliqué une correction sur les relevés en fonction d’une table de correspondance établie à partir de la courbe de relevé réel et de la droite de décharge corrigée. Ces deux éléments sont représentés sur la figure suivante: 

Galaxy-nexus-charge-corrig%C3%A9e dans GPS

     2) Méthode de calcul corrigé de la consommation: On enregistre les % de charge pendant l’essai. A l’aide de la table de correction établie précédemment on place les deux % de charge corrigés correspondant au début et à la fin de l’essai. Ensuite on détermine la pente de la droite qui joint ces deux points ; Ici l’utilisation d’Excel  m’a permis d’obtenir directement l’équation de la droite

Conso-Ecran-GN-methode- dans Smartphone

La valeur du courant est obtenue de la manière suivante  I mA = 1750* 426,67/(24*100)  où 1750 est la capacité nominale de la batterie en mAh et  426,67 la pente de la courbe  de consommation corrigée.

 3) Résultat :J’ai obtenu les valeurs suivantes:
- Ecran réglé à luminosité maximale sur une image 100% blanche : 310mA
- Ecran réglé à luminosité maximale sur une image 100% noire: 190mA
- Ecran réglé à luminosité minimale sur une image 100% blanche: 190mA
A titre de comparaison j’avais effectué un relevé similaire sur mon HTC Désire: la consommation sur une image noire était de 110mA

J’ai découvert tout récemment les résultats d’analyses très similaire effectuée sur un Nexus S par Steve Mould et sur Galaxy Nexus  par  »Davidsmonkeyroost » (http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1366878&page=8) . Ce dernier a réalisé ses tests avec des décharges complètes. Cela évite de faire des corrections de lecture de % de charge. Cela donne:
- Luminosité maximale image 100% blanche : décharge en 5h soit 1750mAh/5h=350mA
- Luminosité maximale sur image 100% noir : décharge en10h50 soit 160mA
Le temps de décharge complète ne change pratiquement pas si on choisit la luminosité maximale avec image noire ou luminosité minimale image noire ou blanche. Ces résultats sont assez concordants avec mes relevés.
Steve Mould ( http://blog.stevemould.com/phone-battery-save-black-wallpaper/) trouve, lui,14% de perte de batterie en deux heures sur un écran noir du Nexus S, ce qui se traduit par un courant de 105mA avec la batterie d’origine de 1500mAh.  Les deux smartphones HTC Désire et Nexus S ont un écran  de même technologie: AMOLED  et de même résolution 480*800, par contre les dimensions sont différentes.

Les pixels noir d’un écran AMOLED ne consomment probablement aucun courant, par contre l’ensemble de l’électronique de commande des pixels doit continuer à consommer. Recherchons donc la consommation par pixel:
L’écran du  HTC Désire ou du Nexus S comporte 480*800 pixels soit 384 000 pixels. La consommation de chacun des smartphones est très similaire soit  110mA ce qui représente une consommation par pixel de 0,29µA
Concernant le Galaxy Nexus l’écran de 720*1280 comporte donc 921 600 pixels; la consommation par pixel tombe à 0,2µA

On note une nette réduction de la consommation  par pixel sur la Galaxy Nexus même si le niveau global est quand même élevé: 190mA. C’est en fait un des points critique de l’écran de ce smartphone quand on constate que le basculement  d’un écran totalement noir à un écran totalement blanc à luminosité maximum n’entraine qu’une augmentation de consommation de 120mA….. Il consomme plus pour être piloté que pour l’éclairage lui-même!!!!!  

A titre de comparaison Steve Mould trouve une consommation de 550mA à luminosité maximale sur le Nexus S  et j’ai trouvé une consommation de 300mA sur mon HTC Desire à seulement 50% de luminosité. Pour ce qui concerne les comparaisons de consommation à luminosité maximale il faudrait faire des mesures de luminosité effective (voir http://www.displaymate.com/OLED_Galaxy_S123_ShootOut_1.htm) et tenir compte de la surface de l’écran, le nombre de pixel n’intervient probablement pas directement dans ce cas. Il est admis que  la lisibilité de l’écran du Galaxy Nexus est nettement meilleure en pleine lumière que la lisibilité de l’écran du HTC Desire. Alors que sa surface est sensiblement plus grande, la différence de courant entre l’affichage en noir et l’affichage au maximum de luminosité  est malgré tout nettement plus faible pour le Galaxy Nexus. Cela montre que le rendement lumineux global de ce nouvel écran  du Galaxy Nexus a été nettement amélioré.

4) Conclusions:

Quand on analyse les éléments de consommations des smartphones récents on constate que les constructeurs continuent à progresser très rapidement dans la réduction des consommations des divers composants.  Cela se ressent moins au niveau de l’autonomie en utilisation parce qu’en parallèle les caractéristiques techniques offertes progressent aussi: taille des écrans , résolution, luminosité, capacité des processeurs………. . En fait on n’a pas conscience de ces progrès parce que les fabricants ne communiquent pas dessus.

La consommation sur image noire est, en fait, un paramètre  important pour les écrans de technologie OLED : c’est finalement le niveau  de consommation écran allumé en dessous duquel on ne peut pas descendre quoiqu’on fasse , et on constate que maintenant avec les écrans au format 720*1280 ce seuil devient critique.

 

On peut espérer que l’amélioration du rendement lumineux des écrans de technologie OLED  ( AMOLED, Super AMOLED etc…) va voir pour corollaire l’amélioration de la durée de vie et la réduction de la vitesse de dégradation de ces composants  en utilisation. C’est actuellement le point faible de cette technologie ( voir article sur l’écran du HTC Desire après 2 ans d’utilisation). Ceci est encore acceptable, tant que la fréquence de renouvellement se maintien à niveau élevé, mais  sur les derniers smartphones on atteint maintenant la résolution des PC grand-public, leur taille d’écran va se stabiliser par rapport aux tablettes et aux PC et la puissance des processeurs devient largement suffisante. Il faut donc s’attendre à un ralentissement de la fréquence de changement dans un avenir proche, et , dès lors la durée de vie des écrans de technologie OLED va devenir cruciale.  

GPS du Galaxy Nexus

Quand j’ai regardé les caractéristiques du  Galaxy Nexus ,  le fait que  Samsung ait choisi d’installer une puce SiRF IV pour le GPS  était rassurant. En effet d’après certains tests ( par exemple http://www.gpspassion.com/fr/articles.asp?id=176&page=7)  des équipements développés autour de cette puce se révèlent très performants. Je l’ai donc acheté……

Dès les premiers tests, j’ai eu des résultats de relevés GPS plutôt décevants!!!!. J’ai donc essayé de cerner le problème. Ne disposant pas sous la main de bornes IGN bien dégagées pour le tester  plus précisément, j’ai décidé de comparer un relevé effectué avec mon HTC Désire et vérifié sur Google Maps  avec trois relevés consécutifs effectués avec ce Galaxy Nexus. Ces relevés ont été effectués après m’être éloigné puis rapproché à chaque fois du point de référence dans des directions différentes.

Reportés sur un carte de Google cela donne les résultats suivants:

GPS du Galaxy Nexus dans GPS relev%C3%A9s-GN-avant-correction 

Le point  »Ref » est le relevé obtenu avec le HTC désire, les trois autres points : a,b,c sont les relevés obtenus avec ce Galaxy Nexus . Le résultat est loin d’être satisfaisantIl est clair que, dans ces conditions, le GPS de ce smartphone n’est pas utilisable pour des relevés botaniques, par exemple.

Pourtant ce circuit SiRF starIV  est  réputé bon!!!! Que se passe-t’il?

Une information publiée sur XDA par  »segelfreak2 » ( http://forum.xda-developers.com/showthread.php?t=1324219&page=5 ) se révèle fort intéressante: Elle concerne le Galaxy SII mais il se trouve que ces 2 smartphones utilisent la même puce GPSLa documentation technique de la puce SiRF Star IV ( qui fait 517 pages….) fait état d’un réglage de  »Static Navigation » .  Cette option permet d’activer un mode  »économique  » de fonctionnement du GPS où la puce ne donne plus de position dès que la vitesse mesurée descend en dessous d’une certaine valeur. Les positions sont de nouveaux émises si la vitesse repasse au dessus de 1,2 fois ce  seuil où si la distance parcourue depuis l’arrêt d’envoi de données dépasse une certaine valeur……. Il se trouve que, par défaut, cette option est active sur les deux smartphones de Samsung.

Quelle en est la conséquence pratique? Pour vérifier cela j’ai enregistré à la cadence d’un relevé à la seconde en moyenne les positions mises à disposition par le GPS lors d’un déplacement à pieds dans un environnement  plutôt dégagé. Si la position n’est pas réactualisée on recueille  la dernière position mise à disposition.

Ces données  reportée sur Google Earth donnent le résultat suivant:Enregistrement-tracklog-avant-correction-1024x660 dans Smartphone

Le premier point à droite de la photo est repéré 40:46 . Cela représente  l »heure du début de l’enregistrement : x heure 40mn 46s . cela permet de suivre l’enchainement des points enregistrés.  J’ai supprimé les points repérés entre 40:49 et 41:30 par ce que tous ces points sont situés exactement sur le point 40:48 afin de rendre la carte plus lisible.  En application de la règle du  »Static Navigation » , ma vitesse étant inférieure au seuil, le GPS arrête d’actualiser les données de position. Je récupère alors toujours la même donnée  ( ici celle du point 40:48) tant que ma distance à ce point reste inférieure à la distance seuil. Quand j’arrive au point 41:31, j’ai dépassé la distance seuil, donc le GPS réactualise la position que je récupère alors .

J’ai calculé toutes les distances entre ces points. Elles sont reportées dans le tableau ci-après:

Tableau-de-valeurs-avant-correction dans Technique

On en déduit que la distance seuil se situe autour de 40m .

Pourquoi a-t’on plusieurs points groupés quasiment au même  endroit ? En fait quand le GPS calcule la vitesse à partir de la distance parcourue entre le dernier point ( le 41:30 dont la position est identique au 40:48 )   et le 41:31 il trouve 43,4 m parcourus en 1 seconde soit 156Km/h….. On peut penser qu’on a alors dépassé la vitesse seuil!! donc il enchaîne une deuxième mesure de position.  La nouvelle mesure de vitesse retombe invariablement  vers ma vitesse habituelle de déplacement à pied soit  1m/s ou 3,6km/h , vitesse qui  se trouve manifestement  en dessous du seuil de maintien des mesures de position en continue.  On retombe alors  dans une nouvelle séquence de  »black out » du GPS.

Cette configuration permet de comprendre comment même avec une puce GPS  performante on se retrouve avec des relevés complètement aberrants et un guidage finalement plutôt approximatif…..

Alors que faire?

Il se trouve qu’il existe une application * mise à disposition sur Google Play  https://play.google.com/store/apps/details?id=com.fatdroid.android.gpscontrols2ad qui permet de désactiver cette option de  »Static Navigation » ,  à condition que le téléphone soit  »rooté ». Je n’aime pas pratiquer cette opération de  »rootage » mais je m’y suis résolu quand même……….

Une fois installé cette application  » GPS Control SiRF StarIV’, que se passe t’il?

J’ai d’abord reproduit l’expérience des relevés multiples effectuée initialement. Voici le résultat:

Relev%C3%A9-GN-apr%C3%A8s-correction

Le résultat est nettement meilleur, bien que je pense, d’après les tests de précision que j’ai pu faire avec  mes précédents smartphones  ( voir l’article sur ce sujet dans ce blog) , que sa précision n’est pas fabuleuse.Malgré cela, il devient enfin utilisable pour mes besoins de relevés botanique.

 

L’enregistrement d’un déplacement à pieds redevient maintenant normal:

Enregistrement-tracklog-apr%C3%A8s-correction

 

Conclusion :

               Le choix de Samsung d’activer  cette option  »Static Navigation »  par défaut et en plus de ne pas proposer un moyen de la désactiver en cas de besoin est vraiment surprenante. Cela rend ce GPS quasiment inutilisable dès lors qu’on se déplace à pieds……

* L’application GPS Control  ne fonctionne plus sur JB ( 4.1.X  ou 4.2.X) . Une modification a été apportée par un autre développeur et proposée ici sur xda. Je ne l’ai pas testée car j’ai bloqué mon Galaxy Nexus sur Andoid 4.0.4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Lion du guidon |
LGN tunisie |
Bonsai amateur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Veolia Corse Tour 2011
| olivaurelie
| Bienvenue chez Patty